Monthly Archives:septembre 2017

Dimanche 1er octobre – Se décider vraiment pour le Christ.

Sep 30, 17
alain
No Comments

26ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil :

Les textes bibliques de ce dimanche dénoncent les incohérences qui peuvent exister dans nos jugements. C’est ce qui se passait au temps d’Ézéchiel (1ère lecture). Le prophète s’adresse à un peuple déporté loin de sa terre natale.  Beaucoup pensent que c’est à cause des fautes des générations précédentes qu’ils subissent une telle catastrophe. Le prophète réagit contre cette mentalité : il rappelle à chacun ses responsabilités ; c’est également important pour nous : nous sommes tous appelés à réorienter notre vie vers le Seigneur et à le suivre.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous donne des précisions sur ce que doit être cette conversion. Il nous parle de vie fraternelle, d’humilité et même d’abaissement. Notre modèle doit être le Christ.  Avoir les mêmes sentiments que lui, c’est être tout entier orienté vers le salut et la vie des hommes.

Mais en lisant l’Évangile de ce jour, nous voyons bien que ce n’est pas gagné Jésus dénonce une grave infidélité à l’essentiel de la Parole de Dieu : ses auditeurs sont persuadés de leur qualité religieuse mais ils se sont fermés aux appels à la conversion. Prions en ce jour pour que notre oui soit vrai et effectif

 

Prière universelle

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour notre Eglise afin qu’elle soit un modèle d’attitude ouverte et compréhensive et qu”elle s’implique dans la construction d’un monde meilleur, prions le Seigneur.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour les pauvres, les opprimés, les chômeurs et les marginaux, afin que notre solidarité les aide à retrouver l’espérance. Prions le Seigneur

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour notre communauté afin qu’elle demeure en cohérence avec le oui que nous donnons à Jésus et à l’Evangile. Prions le Seigneur.

..

Sep 25, 17
alain
No Comments

Regards croisés textes/images avec Michèle Faÿ. 5 octobre 2017 19h : la nativité de Marie

Sep 25, 17
alain
No Comments

La Nativité de la Vierge

selon certains évangiles apocryphes, la Légende dorée (chapitre 127) et

Pietro Lorenzetti (v. 1342, Musée de l’Oeuvre du Dôme, Sienne)

 

 

 

Protévangile de Jacques (§ 5, 2)

Environ 6 mois s’accomplirent pour elle et, le 7ème mois, Anne enfanta. Elle dit à la sage-femme : “Qu’ai-je enfanté ?”. Et la sage-femme dit : “Une fille”. Et Anne dit : “Mon âme a été exaltée en ce jour”. Et elle la coucha. Et, quand les jours furent accomplis, Anne se lava de son impureté, donna le sein à l’enfant et l’appela du nom de Marie.

 

Evangile du Pseudo-Matthieu, également connu sous le nom de Nativité de Marie (§ 3, 8 à 4, 1)

3, 8, lors de l’apparition de l’ange à Joachim : “Ta femme, Anne, enfantera pour toi une fille et tu lui donneras le nom de Marie. Et elle sera consacrée au Seigneur dès son enfance comme vous l’avez promis et elle sera remplie du saint Esprit dès le sein de sa mère. (9) Elle ne mangera ni ne boira rien d’impur et elle ne vivra pas parmi le peuple, au dehors, mais dans le temple du Seigneur pour qu’on ne puisse dire ni même soupçonner rien de méchant à son sujet. (10) Et, avec le progrès de l’âge, de même qu’elle naîtra de façon miraculeuse d’une femme stérile, de même, vierge, elle engendrera de façon incomparable le fils du Très-Haut, qui sera appelé Jésus : son nom indique qu’il sera le sauveur de toutes les nations. (11) Et voici le signe que je t’annonce : quand tu arriveras à la porte Dorée de Jérusalem, tu rencontreras ta femme, Anne, qui, pour l’instant, pleure d’inquiétude à cause du retard de ton retour ; elle se réjouira alors à ta vue”. Sur ces mots, l’ange le quitta. 4, (1) Après cela, les neuf mois étant accomplis, Anne mit au monde une fille et l’appela Marie. Quand elle l’eut sevrée au bout de trois ans, Joachim et Anne allèrent ensemble au temple du Seigneur. Offrant les victimes au Seigneur, ils confièrent leur fillette, Marie, à la communauté des vierges qui, jour et nuit, persévéraient dans la louange de Dieu.

 

Livre de la Nativité de Marie, titre analogue mais version épurée du précédent (§ 4, 5 et 6, 1)

4 (1), après les apparitions de l’ange à Joachim : Ensuite, il apparut également à sa femme, Anne, en disant : “Ne crains pas, Anne, ne pense pas que c’est un fantôme que tu vois. Je suis en effet cet ange qui a présenté vos prières et vos aumônes devant le Seigneur. (2) Et maintenant, je suis envoyé vers vous pour vous annoncer qu’il vous naîtra une fille, du nom de Marie, qui sera bénie par-dessus toutes les femmes. Pleine de la grâce du Seigneur dès sa naissance, elle passera les trois années de son allaitement dans la maison paternelle. (3) Ensuite, consacrée au service du Seigneur, elle ne quittera pas le temple jusqu’à l’âge de raison…. (4) Lève-toi donc et monte à Jérusalem et, quand tu arriveras à la porte qu’on appelle Dorée (…), tu rencontreras là, et ce sera le signe, ton mari pour le salut duquel tu t’inquiètes. Lorsque tout cela sera passé ainsi, sache que ce que je t’annonce va se réaliser indubitablement”. 5 (1) Ainsi, selon la prescription de l’ange, ils partirent tous les deux du lieu où ils se trouvaient et montèrent à Jérusalem. Lorsqu’ils arrivèrent au lieu désigné par la prophétie angélique, ils allèrent à la rencontre de l’autre. (2) Heureux de se revoir et rassurés par la certitude de l’enfant promise, ils rendirent grâce au Seigneur, qui élève les humbles. (3) Ensuite, après avoir adoré le Seigneur, ils retournèrent à la maison et attendirent la promesse divine avec certitude et allégresse. Aussi Anne conçut-elle et enfanta-t-elle une fille et, selon l’ordre angélique, les parents lui donnèrent le nom de Marie. 6 (1) Et quand un cycle de trois ans se fut écoulé et que le temps de l’allaitement fut terminé, ils amenèrent la Vierge avec des offrandes au temple du Seigneur.

Que signifie regarder une icône ? Alain Lockhart – 28 septembre 19h

Sep 24, 17
alain
No Comments

Que signifie regarder une icône ?

textes / images

avec Alain Lockhart

 

jeudi 28 septembre 2017, à 19 h

 

 L’icône ne doit pas être regardée comme une œuvre d’art parmi d’autres. Elle est fondée sur l’incarnation comme cela a été affirmé dès le 7ème siècle : «L’icône, tout comme l’écriture, sert à prouver l’incarnation véritable et non illusoire de Dieu le Verbe. Ce que la parole communique par l’ouïe, la peinture le montre silencieusement par la représentation».* L’iconographe ne peut représenter que ce qui est conforme à l’Écriture et à la tradition de l’Église.

 

 

   
Mère de Dieu  15ème siècle Pantocrator  6ème siècle

 

* dans le canon 82 du concile Quinisexte

Penser et formuler le christianisme dans notre temps. Discussion autour des contributions de quelques auteurs marquants. 12 octobre 19h

Sep 11, 17
alain
No Comments

Soirée présentation et débat  

 éditions Karthala , rencontre entre les auteurs de la collection et leurs lecteurs,

 le jeudi 12 octobre 2017 

à la Chapelle St Bernard

19h00 – 20h30

 

 Introduction :

 Présentation de la collection sens et conscience par Robert Dumont

 

Partie I :

L’apport de John Spong au débat théologique en France (2013-2016) 

par Jacques Musset

 

Partie II :

« L’Homme dans l’univers. Les questions posées par les découvertes de l’astrophysique »

par Jacques Giri

 

Un apéritif suivra

Parcours Evangile et actualité 2017-2018. Risque et sécurité.

Sep 09, 17
alain
, , , ,
No Comments

PARCOURS  “ÉVANGILE et ACTUALITÉ”

Lettre d’information “LE LIEN” – Septembre 2017

 

NOTRE PROPOSITION 

Un parcours Évangile et actualité ?

Il s’agit, au long de l’année, de lire un évangile dans sa totalité (aucun prérequis nécessaire) et de découvrir, dans notre actualité, dans la vie, cette parole même. Il s’agit donc de faire se rejoindre l’actualité et l’Évangile : l’actualité est celle de la vie, l’Evangile, une page de vie.

Parcours divisé en cinq étapes, chacune s’achevant par une rencontre un samedi matin (voir dates ci-dessous), au cours de laquelle sont partagées, entre autres, les découvertes de chacun : un verset de la partie d’évangile associée à l’étape, verset éclairé, incarné dans un fait d’actualité.

Pour cette lecture, chacun est invité à respecter une « clé » de lecture (cette année : risques- sécurité), ce qui évite la dispersion et amène à approfondir davantage la découverte de l’évangile.

L’expérience – ce sera le 15e parcours proposé – nous conduit à affirmer que la richesse de la démarche est immense, mais qu’elle demande le respect d’une certaine ascèse de méthode (un seul verset, la clé) et celui des consignes matérielles pour les rencontres (voir au verso)

LE PROJET 2017 – 2018

Le support : évangile de Matthieu ;

La clé de lecture : risques – sécurité ;

Les rendez-vous : de 9 h à 13 h 30, les samedis

18 novembre 2017 (chapitres 1 à 7)

16 décembre 2017 (chapitres 8 à 12)

27 janvier 2018 (chapitres 13 à 18)

24 mars 2018 (chapitres 19 à 23)

26 mai 2018 (chapitres 24 à 28).

 Les temps d’une rencontre :

accueil-café, partage des regards sur l’actualité, intervenant ou travail en groupes, temps de prière et méditation à la chapelle, repas tiré du sac.

Citations

« Une vision réaliste de la Bible lue dans son ensemble contribue à déconstruire les images que nous en avons et les images de Dieu que nous en tirons. Elle permet aussi à d’autres images d’émerger : elle n’est pas un livre de vérités religieuses, mais un livre qui reflète la vie des humains et leur histoire ; son Dieu n’est pas un « pur Esprit », mais un Dieu qui s’implique corps et âme dans l’histoire sans avoir peur de « se mouiller », de se compromettre, même avec ce qui sème le malheur. »

« Mais au fond, peut-être cette image de la Bible dérange-t-elle. Car loin de distraire le lecteur de sa réalité la plus quotidienne, elle l’y ramène avec insistance, comme pour l’inviter à chercher Dieu non pas en dehors de sa condition concrète, mais au cœur même de sa vie. »

Ces deux citations sont extraites de l’introduction d’André Wenin à son livre « La Bible ou la violence surmontée » (DDB, 2008), pages 17 et18

 

Dimanche 10 septembre – Oeuvrer à la réconciliation.

Sep 04, 17
alain
No Comments

23ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil :

                A l’époque de la rentrée au moment où les jours encore ensoleillés commencent à sentir l’automne, nous avons tous fait cela : prendre de bonnes résolutions qu’il faut tenir, en faisant un effort.

Pourquoi aujourd’hui n’est pas prendre une résolution toute simple, les textes de ce jour nous y invitent : êtres plus fraternels avec ceux qui nous entourent, et aussi  vis-à-vis de cet inconnu que nous ne reverrons peut-être jamais : un geste, un sourire. Il en faut si peu pour donner un instant de paix, de réconfort, de bienveillance à un être humain.

 

Prière universelle

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, donne-nous la grâce d’être des médiateurs de paix dans les conflits qui surgissent autour de nous, à l’instar du Pape François qui encourage en ce moment sur place, l’église colombienne   à prendre sa part dans la réconciliation nationale et la construction de la paix.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, nous portons dans notre prière toutes les personnes qui dans notre société sont au service de la vigilance pour leurs frères.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, dans notre communauté, donne-nous de porter le fardeau les uns des autres dans la patience, le silence et le respect de chacun.

Dimanche 3 septembre – Vivre avec le Christ nos combats quotidiens

Sep 03, 17
alain
No Comments

Dimanche 3 septembre 2017  – 22ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil

Bonjour (bonsoir) et bienvenue à vous tous en ce dimanche (samedi) de rentrée pour certains parmi nous. Quelle joie de nous retrouver pour célébrer ensemble après la trêve de l’été, même si la période de rentrée suscite pour beaucoup d’entre nous des interrogations, des inquiétudes.

Dans l’évangile que nous écouterons les apôtres sont effrayés par les annonces de Jésus, Pierre reçoit des mots rudes car il voudrait épargner Jésus. Alors que ce qui est demandé aux apôtres comme à nous-mêmes, c’est la confiance totale, l’abandon dans la tendresse de Dieu, rappelée par Paul. Le préférer Lui, à toute chose et accepter de vivre avec Lui les combats du quotidien. Que cette eucharistie nous fortifie pour faire sa volonté.

 

Prière universelle

 R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Nous répondons à l’exhortation du Pape François à « rester toujours attentifs aux situations de mal-être matériel et moral qui blessent l’humanité de notre temps »  en portant dans notre prière aujourd’hui :

  • les victimes des attentats de cet été à Ouagadougou, Barcelone, Cambrils
  • les populations musulmanes persécutées en Birmanie
  • les réfugiés qui attendent dans des camps, ceux qui gardent l’espoir, ceux qui l’ont perdu
  • ceux qui ont péri dans la traversée, surtout noyés
  • et tous les sinistrés des pluies torrentielles en Inde, Bangladesh, Népal, Texas.

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Nous voudrions vivre en chrétiens, confortablement, sans conflits ni soubresauts. Mais Jésus nous invite à prendre la croix, les croix que la vie nous impose. Père de tendresse, fortifie-nous.

 

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

 

Nous portons dans notre prière tous les malades de notre communauté, les personnes qui les accompagnent et les soignants.

 

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Vitrail SB

On se retrouve pour la rentrée !

Sep 03, 17
alain
No Comments

Bonne “rentrée” à tous après des vacances dont nous espérons qu’elles ont été humainement et spirituellement riches !

 

Les horaires normaux reprennent à partir du week-end du 2-3 septembre.

Reprise du Café rencontre : mercredi 6 septembre (14 h)

Reprise de « l’Evangile au fil de la vie » : jeudi 28 septembre (12 h 45)

Reprise de l’atelier « Regards croisés » : jeudi 5 octobre (19 h)

Reprise du parcours “Evangile et Actualité” : samedi 18 novembre matin

17 septembre – Journée européenne du patrimoine

Sep 02, 17
alain
,
No Comments

La chapelle Saint Bernard participera aux Journées Européennes du Patrimoine.

En collaboration avec l’association  des Amis de Pierre de Grauw, trois visites guidées seront proposées ce dimanche :

                            15h ; 16h ; 17h,

mettant l’accent sur le travail artistique de Pierre de Grauw, au service de la chapelle Saint Bernard.

 

Poème de François CHENG à Pierre de GRAUW pour le Christ de la chapelle Bernard.

Ton christ n’est pas sur la croix,
Il est croix même, corps dressé
Bras ouverts, en un ardent geste d’accueil
Il est vie, parce qu’un jour tu es avec lui
Entré en communion de toute ton âme,
Parce que de toute notre âme nous aussi
Nous avons un jour communié avec lui.
De corps à corps, d’âme à âme, désormais
Nous ne sommes plus que communion,
Autour d’une fontaine inépuisable.

Il est vie parce qu’il est allé au bout
D’une terrible mort pleinement consentie,
Et cette mort, il l’a une fois pour toutes
Transformée en un sûr passage
Vers la vraie Vie. Oui, ton christ
N’est pas sur la croix, il est croix même,
Chemins croisés de tous les exilés,
Chemins croisés de tous les assoiffés.
La fontaine est là, partageant ce don,
Nous ne sommes plus que communion.
François Cheng.