Category Archives: Liturgie

Dimanche 15 octobre – Répondre en personne à l’invitation au banquet du Royaume de Dieu.

Oct 15, 17
alain
,
No Comments

28ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

 Que comprendre de la fin de la parabole des invités au festin ?  En réalité, la tenue qui manque à l’invité de dernière minute, c’est la foi et une foi active (non seulement dire mais faire). En effet, il ne suffit pas pour être membre du royaume, d’y être invité et introduit dans la communauté chrétienne, il faut en même temps répondre personnellement à l’invitation reçue et engager sa vie en ce sens (porter du fruit). Sinon, on n’est qu’un parasite, un figurant, un pot de fleurs.

Le figuier qui fait de la figuration sur le bord de la route au lieu de porter du fruit, l’homme dans la salle de festin qui n’est là que passivement et attend que ça se passe, voilà deux images suggestives d’une vie qui parait exister mais qui en réalité est morte intérieurement.

La morale des deux histoires c’est donc : risquons chacun à sa manière l’aventure chrétienne, c’est un chemin de vie.

Jacques Musset, dans  S’approprier l’évangile selon Saint Matthieu.

 

Mot d’accueil

Bonjour (bonsoir)

Nous sommes tous accueillis pour cette eucharistie à l’image du festin des noces de la parabole que nous allons écouter, festin auquel où tous sommes invités.

A nous de nous rendre dignes de cette invitation, en ouvrant nos cœurs à l’amour de Dieu le Père et en répondant « nous voici ».

 

 

Prière universelle

 R/  Rassemblés devant  toi parmi cette humanité, nous portons vers toi nos détresses et nos joies !

– A la table des noces où tu nous invites, nous te confions les blessés de la vie. Que le Seigneur Dieu essuie leurs larmes, comme le prophète le promet  . Nous te prions.

 R/  Rassemblés devant  toi parmi cette humanité, nous portons vers toi nos détresses et nos joies !

– A la table des noces où tu nous convies, nous te présentons les dirigeants de notre monde. Eclaire de ta lumière leurs décisions pour la paix des peuples. Nous te prions.

 R/  Rassemblés devant toi parmi cette humanité, nous portons vers toi nos détresses et nos joies !

– A la table des noces où tu nous rassembles, nous te recommandons notre communauté. Éveille en elle le désir de participer au bon vivre ensemble communautaire.

R/  Rassemblés devant toi parmi cette humanité, nous portons vers toi nos détresses et nos joies !

 

Dimanche 8 octobre – Ne pas tuer le Fils de Dieu en nous.

Oct 07, 17
alain

No Comments

27ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Dans l’évangile de ce jour, nous avons  tout un survol de l’histoire d’Israël, mais aussi de l’histoire de toute l’humanité et l’erreur serait de croire que tout cela est du passé : le mystère du refus du Fils est sans cesse recommencé, dans l’histoire de tous et de chacun de nous.

Nous avons des manières innombrables de tuer le Fils de Dieu en nous : sentiments de supériorité, paroles trompeuses, hypocrisies diverses… Mais c’est lui, première parole, qui aura, en nous et dans le monde, le dernier mot.

                             Père Marcel Domergue, jésuite

 

Prière universelle

 R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous !

– Saint Paul nous invite à rendre grâce en toute circonstance. Prions et supplions, en toute humilité, pour faire connaître à Dieu nos demandes.

 R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous !

-Comme la vigne, la paix ne peut s’épanouir que sous le soleil de Dieu. En profonde communion avec les victimes de la violence des hommes de ces derniers jours, en toi, Seigneur, nous mettons notre impuissance et notre confiance.

 R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous !

-La Vigne du Seigneur est l’Eglise actuelle. Pour qu’elle soit vraiment la pierre angulaire sur laquelle le monde puisse bâtir espoir et confiance. Pour que chaque baptisé soit en recherche de ce qu’il peut faire pour participer à cette mission.

R/ Seigneur, écoute-nous, Seigneur, exauce-nous !

Dimanche 1er octobre – Se décider vraiment pour le Christ.

Sep 30, 17
alain
No Comments

26ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil :

Les textes bibliques de ce dimanche dénoncent les incohérences qui peuvent exister dans nos jugements. C’est ce qui se passait au temps d’Ézéchiel (1ère lecture). Le prophète s’adresse à un peuple déporté loin de sa terre natale.  Beaucoup pensent que c’est à cause des fautes des générations précédentes qu’ils subissent une telle catastrophe. Le prophète réagit contre cette mentalité : il rappelle à chacun ses responsabilités ; c’est également important pour nous : nous sommes tous appelés à réorienter notre vie vers le Seigneur et à le suivre.

Dans la seconde lecture, saint Paul nous donne des précisions sur ce que doit être cette conversion. Il nous parle de vie fraternelle, d’humilité et même d’abaissement. Notre modèle doit être le Christ.  Avoir les mêmes sentiments que lui, c’est être tout entier orienté vers le salut et la vie des hommes.

Mais en lisant l’Évangile de ce jour, nous voyons bien que ce n’est pas gagné Jésus dénonce une grave infidélité à l’essentiel de la Parole de Dieu : ses auditeurs sont persuadés de leur qualité religieuse mais ils se sont fermés aux appels à la conversion. Prions en ce jour pour que notre oui soit vrai et effectif

 

Prière universelle

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour notre Eglise afin qu’elle soit un modèle d’attitude ouverte et compréhensive et qu”elle s’implique dans la construction d’un monde meilleur, prions le Seigneur.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour les pauvres, les opprimés, les chômeurs et les marginaux, afin que notre solidarité les aide à retrouver l’espérance. Prions le Seigneur

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Pour notre communauté afin qu’elle demeure en cohérence avec le oui que nous donnons à Jésus et à l’Evangile. Prions le Seigneur.

Dimanche 10 septembre – Oeuvrer à la réconciliation.

Sep 04, 17
alain
No Comments

23ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil :

                A l’époque de la rentrée au moment où les jours encore ensoleillés commencent à sentir l’automne, nous avons tous fait cela : prendre de bonnes résolutions qu’il faut tenir, en faisant un effort.

Pourquoi aujourd’hui n’est pas prendre une résolution toute simple, les textes de ce jour nous y invitent : êtres plus fraternels avec ceux qui nous entourent, et aussi  vis-à-vis de cet inconnu que nous ne reverrons peut-être jamais : un geste, un sourire. Il en faut si peu pour donner un instant de paix, de réconfort, de bienveillance à un être humain.

 

Prière universelle

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, donne-nous la grâce d’être des médiateurs de paix dans les conflits qui surgissent autour de nous, à l’instar du Pape François qui encourage en ce moment sur place, l’église colombienne   à prendre sa part dans la réconciliation nationale et la construction de la paix.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, nous portons dans notre prière toutes les personnes qui dans notre société sont au service de la vigilance pour leurs frères.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, dans notre communauté, donne-nous de porter le fardeau les uns des autres dans la patience, le silence et le respect de chacun.

Dimanche 3 septembre – Vivre avec le Christ nos combats quotidiens

Sep 03, 17
alain
No Comments

Dimanche 3 septembre 2017  – 22ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche

Mot d’accueil

Bonjour (bonsoir) et bienvenue à vous tous en ce dimanche (samedi) de rentrée pour certains parmi nous. Quelle joie de nous retrouver pour célébrer ensemble après la trêve de l’été, même si la période de rentrée suscite pour beaucoup d’entre nous des interrogations, des inquiétudes.

Dans l’évangile que nous écouterons les apôtres sont effrayés par les annonces de Jésus, Pierre reçoit des mots rudes car il voudrait épargner Jésus. Alors que ce qui est demandé aux apôtres comme à nous-mêmes, c’est la confiance totale, l’abandon dans la tendresse de Dieu, rappelée par Paul. Le préférer Lui, à toute chose et accepter de vivre avec Lui les combats du quotidien. Que cette eucharistie nous fortifie pour faire sa volonté.

 

Prière universelle

 R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Nous répondons à l’exhortation du Pape François à « rester toujours attentifs aux situations de mal-être matériel et moral qui blessent l’humanité de notre temps »  en portant dans notre prière aujourd’hui :

  • les victimes des attentats de cet été à Ouagadougou, Barcelone, Cambrils
  • les populations musulmanes persécutées en Birmanie
  • les réfugiés qui attendent dans des camps, ceux qui gardent l’espoir, ceux qui l’ont perdu
  • ceux qui ont péri dans la traversée, surtout noyés
  • et tous les sinistrés des pluies torrentielles en Inde, Bangladesh, Népal, Texas.

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Nous voudrions vivre en chrétiens, confortablement, sans conflits ni soubresauts. Mais Jésus nous invite à prendre la croix, les croix que la vie nous impose. Père de tendresse, fortifie-nous.

 

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

 

Nous portons dans notre prière tous les malades de notre communauté, les personnes qui les accompagnent et les soignants.

 

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

Dimanche 2 juillet- Celui qui donnera à boire un simple verre d’eau fraîche …

Juil 02, 17
alain
, ,
one comments

Dimanche 2 juin 13ème dimanche du temps ordinaire

Textes du dimanche


Parfois l’Évangile est compliqué avec des formules dérangeantes (et il y en a quelques-unes ce dimanche). Parfois il nous apparaît simple et limpide… et c’est aussi le cas cette semaine.

Le geste proposé par Jésus à ses disciples est à la portée de chacun : donner un verre d’eau fraîche « à l’un de ces petits en sa qualité de disciple ». Que les petits soient reconnus comme disciples du Christ, cela va de soi tant Jésus se fait proche d’eux : aveugle, mendiant, enfant, veuve…

Mais la surprise vient d’ailleurs. Jésus ne nous demande pas de faire de grandes choses à leur égard, mais d’être tout simplement humain et d’oser poser des gestes élémentaires comme celui de donner à boire.

L’été commence. Il ne reste plus qu’à nous entraîner à vivre selon l’Évangile.

Thierry Lamboley jésuite


Mot d’accueil

Bonsoir (bonjour) à vous tous.

Dans les textes de ce 13è DTO nous entendrons des leçons : simples à comprendre   comme l’accueil dans la première lecture, plus difficiles comme les exigences de l’évangile :   l’amour qui dépasse les liens de sang de parenté et de race. Paul nous invite à nous armer de la force qui nous donne le baptême pour répondre à cette fidélité absolue exigée dans l’Évangile.

Avec confiance, demandons cette grâce à Dieu notre Père et Mère.

Prière universelle

R/Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

-Seigneur, comme la femme de Sunam qui accueille le prophète, donne-nous de savoir offrir un vrai accueil au cours de l’été aux pèlerins, aux visiteurs, aux touristes et surtout  aux  personnes démunies qui trouvent porte close aux centres sociaux  fermés pendant la période estivale.

 R/Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

-Seigneur, donne-nous d’aimer nos proches au sens étroit comme au sens large sans que les liens familiaux soient un obstacle pour te suivre.

R/Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

– Seigneur, donne-nous d’oser dire en tant que chrétiens, notre bonheur de croire et de marcher à la lumière du Christ Ressuscité.

R/Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

Dimanche 25 juin Vie et joie à vous qui cherchez Dieu

Juin 23, 17
alain
,
No Comments

Dimanche 25 juin 2017, 12ème dimanche du Temps ordinaire


Textes du jour


Ayant vérifié dans mon existence que suivre librement la voie ouverte par Jésus donne paix et joie profondes, au-delà de tout ce que je pouvais imaginer, comment ne continuerais-je pas à y marcher, en dépit des résistances intérieures et des obstacles extérieurs !

La percussion de ces paroles en moi aujourd’hui, je la vis comme une création commune des auteurs lointains de l’évangile de Matthieu et du lecteur que je suis en ce début du 21ème siècle.

Ces paroles antiques, je les reçois pour inventer ma propre parole de croyant. C’est parce que la parole évangélique est recrée qu’elle reste vivante. C’est ainsi que nous en témoignons. A chacun de nous incombe cette responsabilité.

Jacques MUSSET dans  S’approprier l’évangile selon Saint Matthieu.


Mot d’accueil

La parole d’aujourd’hui nous interpelle sur deux problèmes majeurs : la justice et la confiance.

Nous savons tous à quel point la justice est difficile : ce qui est juste pour moi peut sembler si injuste pour l’autre !

Vivre en fonction de ce que l’on dit est-ce suffisant pour être crédible ? Nous savons bien que non.

La tentation est grande de céder à l’abandon facile…

Et c’est la grâce sans prix de Dieu de redresser nos épaules et de nous dire : « fais-moi confiance. Certes, la justice est entre mes mains mais c’est toi qui la portes, je suis là, vas-y ».

Prière universelle

-Seigneur, que ta grâce soit sur toutes les femmes, tous les hommes humiliés de quelque origine et de quelque nation qu’ils soient. :

R/. Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

-Seigneur que ta grâce soit sur tous ceux qui osent imposer la justice, même si elle va contre leurs intérêts.

 R/. Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

Seigneur, que ta grâce soit sur tous les enfants, tous les jeunes se préparant au baptême, à  l’Eucharistie, à la confirmation : qu’ils persévèrent dans la foi.

R/. Sûrs de ton amour et forts de notre foi, Seigneur nous te prions !

Dimanche 11 juin La Sainte Trinité

Juin 16, 17
alain

No Comments

Textes du jour

Mot d’accueil 

Bienvenue à vous tous en cette fête de la Sainte Trinité, la fête de Dieu, ce Dieu qui est Père, Fils et Esprit.

Ce Dieu qui n’est pas un être isolé, éloigné des réalités temporelles, solitaire. Mais un Dieu communautaire, fraternel. Un Dieu d’amour, de communion, de dialogue d’alliance.

En rentrant dans cette célébration, je vous invite à tracer sur nos corps le signe de la croix en pensant au caractère trinitaire de ce signe. Ainsi, nous nous approchons  avec confiance de Dieu  le Père aimant, nous sommes  disposés à assumer son projet de fraternité avec le Fils, et y mettons toute la profondeur de notre être qui nous donne l’Esprit Saint.

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen.



Prière universelle

 

-Confions à Dieu notre Père toutes les Eglises chrétiennes pour qu’elles annoncent fidèlement l’Evangile. Ensemble, prions.

R / Ô Christ ressuscité, exauce-nous !

-Confions au Dieu d’amour, en ce dimanche électoral el France, tous ceux qui assument des engagements pour le bien commun. Ensemble, prions.

 R / Ô Christ ressuscité, exauce-nous !

-Confions à Dieu Père, Fils et Saint-Esprit les jeunes et tous ceux qui préparent une étape importante de leur vie. Ensemble, prions.

R / Ô Christ ressuscité, exauce-nous !

Dimanche 18 juin Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Juin 16, 17
alain
,
No Comments

Quand Saint  Augustin dit à ceux qui communient «Devenez ce que vous recevez, recevez ce que vous êtes », il dit bien que nous devenons corps et sang de Jésus-Christ, c’est-à-dire à notre tour, vies offertes pour la naissance de l’humanité nouvelle.

Car effectivement, quand nous participons à l’Eucharistie, nous ne sommes pas seuls concernés : Jésus a bien dit qu’il donnait sa vie pour la multitude, et quand il se donne en nourriture, c’est bien aussi en vue de la multitude.

Et c’est bien  à la multitude que nous sommes envoyés.

«Oui, vraiment, il est grand le mystère de la foi ! »

Marie-Noëlle Thabut dans L’Intelligence des Ecritures.

 Textes du jour


Mot d’accueil :

Autrefois, dans le temps ancien et pas si longtemps, la fête de ce jour, le Corps et le Sang du Christ, s’appelait la Fête Dieu : fête de Dieu, fête pour Dieu, fêter Dieu, quel beau nom !

Le nom s’est perdu mais la fête est restée pour nous rappeler ce que parfois l’habitude et la routine nous font oublier : la grandeur d’un mystère que nous ne pouvons percevoir que dans la foi et la simplicité du don de Dieu : le pain et le vin.

Banale nourriture humaine devenue pour chacun d’entre nous force divine. Car si le don est gratuit, il nous engage : « Je me donne à toi », dit Dieu « Je me donne pour que ta vie ait un sens, qu’elle ne se termine pas dans l’abime de la mort, mais dans la joie, dans l’amour sans limites. Mais toi, tu donnes à chacun de tes frères, le pain, le vin, l’amour dont il a besoin pour vivre dans ce monde étroit et provisoire mais que je t’ai confié ».

Notre « amen », notre « oui, je suis d’accord, sera alors la fête de Dieu ! Bonne fête à vous tous !


Prière universelle

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons trop de sang versé qui donne la mort et non la vie. Nous te confions chaque corps mutilé.

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons des populations entières en proie au manque du pain, à la famine. Nous te confions chaque corps martyrisé.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons des hommes et des femmes faisant vivre ton Eglise avec la force de ton eucharistie. Nous te confions leur fragilité et leur espérance.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

 

4ème dimanche de Pâques

Mai 07, 17
alain
No Comments

Mot d’accueil

Bonjour (bonsoir), nous vous accueillons en ce 4e Dimanche de Pâques avec des textes très cohérents.

Dans l’Evangile nous entendrons Jésus nous dire : « Je suis la porte ». Souvent nous considérons que croire en Jésus-Christ est une porte close nous privant de liberté. Alors que ce sont nos peurs, nos angoisses, nos échecs qui nous enferment loin de l’amour et le pardon de Dieu le Père.

                 La lettre de Pierre nous rappelle que par la mort et résurrection de Jésus nous sommes rendus capables à nouveau d’aimer et de pardonner comme lui.

Derrière l’image pastorale des quatre textes, nous pouvons lire une réalité de la vie de Foi : nos contemporains ne suivront pas le Christ si nous ne faisons pas connaître sa Parole. Nous sommes appelés à faire entendre « le son de sa voix ».

Prière universelle

R/Jésus, Sauveur du monde, écoute et prends pitié !

– Seigneur, nous te confions toute la misère, le désarroi, la révolte et l’espérance de notre peuple en ce jour crucial pour son avenir.

Dieu de la liberté, écoute-nous !

R/Jésus, Sauveur du monde, écoute et prends pitié !

– Seigneur, nous te confions tous les enfants et les adultes qui en ce printemps vont recevoir l’eau du baptême, l’onction sacerdotale, le pain de l’eucharistie.

Dieu de la plénitude, écoute-nous !

R/Jésus, Sauveur du monde, écoute et prends pitié !

-Seigneur, nous te confions notre communauté, qu’elle ose regarder l’avenir avec un cœur plein de courage, d’espoir et de vie. C’est de nuit que se lève le jour.

Dieu de tendresse, écoute-nous !

R/Jésus, Sauveur du monde, écoute et prends pitié !