Monthly Archives:août 2019

Lecture d’Isaïe

Août 26, 19
jerome
No Comments

L’universel à l’horizon

Ni devin ni astrologue, le prophète est un homme qui parle pour, qui parle au nom de. Sa voix disparaît derrière le message qui lui a été confié. Ainsi en fut-il du pasteur Isaïe/Esaïe, lui dont les lèvres brûlées par un charbon ardent, lui font s’écrier : “Me voici ! Envoie-moi !”. Au service de son peuple qu’il appelle inlassablement à la conversion et à la louange, il est un témoin engagé dans l’histoire de ce lointain 8ème siècle. Nous serons soucieux d’élucider ce qui résiste : la marque du conflit entre les traditions sacerdotale et prophétique, l’identité du serviteur qui “bouge” tout au long des chapitres, la notion de peuple élu, l’interprétation sacrificielle… Les nations païennes sont déjà au rendez-vous, et l’on pressent que l’universel est marche : une communauté, en effet, ne peut se définir par l’exclusion ; il n’y a pas de peuple pur-sang, de peuple qui ne se soit pas construit, enrichi d’éléments allogènes ; pas davantage il n’existe de Dieu ethnique. Laissons le livre se dire dans les espaces qui sont les nôtres et certains versets résonner au plus intime.

Lecture biblique animée par Michèle FAŸ
un jeudi par mois, de 19h à 20h30 au Centre catholique japonais de Paris (4 Bd Edgar Quinet, Paris 14e)

           Dates        –     Citation          –     Référence biblique

  • 10 octobre 2019 La parole que contempla Isaïe … 2, 1-5
  • 21 novembre Je chante donc à mon Bien–Aimé… 5, 1-7
  • 19 décembre Me voici, envoie-moi… 6, 1-8
  • 16 janvier 2020 Un rejeton sortira du tronc de Jessé… 11, 1-9
  • 27 février Que fleurissent le désert et l’aride… 35, 1-10
  • 19 mars Voici mon serviteur, je le tiens (1er chant) 42, 1-7
  • 23 avril Ecoutez-moi, îles (second chant) 49, 1-6
  • 14 mai Il m’a donné la langue de ceux qui apprennent (3ème chant) 50, 4-9
  • 18 juin Voici que prospérera mon serviteur (4ème chant chant) 52, 13-15 ; 53, 1-12

Réponse du Pape François à notre texte “Pour une évolution du langage de la foi”

Août 17, 19
alain
, ,
No Comments

Réponse du Pape François au texte envoyé par le groupe de la Chapelle Saint Bernard

« Pour une évolution du langage de la Foi »

 

Le 26 octobre 2018, le groupe constitué dans le cadre de la Chapelle Saint Bernard (Paris), « pour une évolution du langage de la Foi » a reçu, de la Secrétairerie d’Etat du Vatican, la lettre suivante :

Messieurs, chers amis,

La lettre accompagnée de votre contribution ; « Pour une évolution du langage de la Foi », que vous avez adressée à sa Sainteté le pape François, lui est bien parvenue. Il m’a chargé de vous en remercier. Le Saint Père vous assure de sa prière pour vous ainsi que pour tous vos proches.

Comme il l’a écrit dans l’exhortation apostolique « Evangelii Gaudium », si quelque chose doit saintement nous préoccuper et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie (n 49) » Aussi, en confiant vos personnes et votre réflexion au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie,, pour qu’il vous aide à « mieux communiquer la vérité de l’Evangile dans un contexte déterminé » (ibidem 45), en fidélité à la foi reçue des Apôtres, le Saint père vous bénit de grand cœur, ainsi que tous vos proches. Il vous demande aussi de prier pour lui et pour sa mission. Soyez assurés, Messieurs, chers amis, de mon dévouement, dans le Seigneur.

Mgr Paolo Bergin, assesseur

Destinataires. Cette lettre était adressée à MM. Alain Goy et Alain Vivet, qui sont respectivement l’animateur du groupe de travail et le rédacteur du texte, mais aussi, bien entendu, à tous les membres du groupe.

Remarques. Au-delà des remerciements et bénédictions qu’il leur adresse, les membres du groupe apprécient que le Pape, par la plume de son assesseur, fasse référence, à deux reprises, au texte de l’exhortation apostolique « Evangelii Gaudium » et qu’il les associe ainsi à tous les évangélisateurs, auxquels cette encyclique est destinée. Il nous conforte aussi dans la mission que nous nous sommes donnée, celle de mieux communiquer la vérité de l’Evangile dans le « contexte » où nous nous trouvons, c’est-à-dire celui d’une société dont le langage a considérablement évolué au cours des derniers siècles.

De plus, en nous invitant à « rester fidèles à la foi reçue des Apôtres », le Pape François veut, sans doute nous conforter dans l’orientation que nous avons adoptée depuis le début, à savoir celle de rechercher la vérité du Christ dans les textes aussi proches que possible de la vie et de l’expérience des apôtres, plutôt que dans certains développements ultérieurs, trop éloignés de cette époque, et donc moins fiables. En nous recommandant, de manière très spéciale, la lecture d’ Evangelii Gaudium, qui contient des conseils fort utiles pour mieux comprendre la vérité des textes  provenant du temps  des apôtres (cf. § 147) ,François montre qu’il comprend et approuve notre démarche, qui s’inspire aussi de celle de Joseph Moingt dans son dernier ouvrage  ( L’esprit du Christianisme ).

 

Lien sur le texte”Pour une évolution du langage de la foi” :

Pour une évolution du langage de la foi 2017 10 22

commodo vel, non facilisis mattis mi, consequat. felis quis ante. Curabitur