Dimanche 3 juin – Saint Sacrement du corps et du sang du Christ

Dimanche 3 juin – Saint Sacrement du corps et du sang du Christ

6 Juin, 2018
, , , ,
no comments

Dimanche 3 juin 2018 – Dimanche du Saint Sacrement du corps et du sang du Christ

Textes du dimanche  (cliquer pour voir les textes bibliques de ce dimanche)

 MOT D’ACCUEIL

Bonjour, nous sommes rassemblés  dans cette chapelle de l’ancien monastère de la visitation  qui nous accueille, les fidèles de la chapelle Saint Bernard fermée pour  travaux, les membres et amis de l’APA, Association pour l’Amitié, quelques voisins, tous autour du père Pierre Géry pour célébrer la fête du Saint sacrement : le coprs et le sang du Christ.

Jésus se fait nourriture devant toutes nos faims, petites et grandes : faim de fraternité, d’amitié sincère de reconnaissance, de vérité.

Dans un monde où des fractures apparaissent tous les jours : fractures diplomatiques, commerciales, climatiques, que la fracture du pain au moment de l’eucharistie se traduise en communion  fraternelle , en union, en paix pour tous.

Que cette eucharistie nous rende présent le Christ et que sa présence nous rassasie et nous nous nourrisse.

 TEXTE DE MÉDITATION

Le Christ se fait nourriture pour nous.

          L’eucharistie ne consiste pas en ce que l’Esprit de Dieu transforme du pain et du vin en corps et sang du Christ, elle consiste en ce que l’Esprit de Dieu nous rende présent le Christ de sorte que nous puissions nous nourrir de sa présence. Le pain, lorsqu’il reste chez le boulanger, n’est que du pain ; il ne devient nourriture que s’il est mangé, et ce n’est pas le boulanger qui fait que le pain est nourriture, c’est celui qui le mange, le digère et le transforme en en son propre corps. De même, ce n’est pas le ministre consécrateur qui fait que le corps eucharistique du Christ est nourriture, c’est le croyant qui communie  parce qu’il croit que le Christ se fait nourriture pour lui.

             Le vieil adage chrétien l’a depuis longtemps précisé : les sacrements ne sont tels que par la foi et que pour la foi. Il n’y a présence eucharistique que si un croyant s’en nourrit, car c’est que le Christ a voulu être, pas du pain mais de la nourriture. C’est Dieu-avec-nous qu’il a voulu être. Et même s’il se fait pain pour l’être, il n’est Dieu-avec-nous que dans l’acte de nourriture, lequel est notre fait.

Jacques POHIER, Quand je dis Dieu.

PRIÈRE UNIVERSELLE

R/Voici nos vies, voici le cœur des hommes pour qu’advienne ton jour !

-Jésus a béni le pain et le vin lors de son dernier repas. Aujourd’hui, nous te présentons les affamés de notre monde : que tous soient rassasiés de nourriture et de fraternité. Aide-nous, Seigneur, à poser des actes concrets pour ce faire.

R/Voici nos vies, voici le cœur des hommes pour qu’advienne ton jour !

– Jésus a rassemblé ses apôtres pour son dernier repas pascal. Aujourd’hui, le fidèles   reguliers au partage eucharistique à  Saint Bernard sommes inquiets quant à l’avenir de la chapelle et de notre communauté. Prions pour que notre foi résiste malgré les difficultés et que nous gardions confiance en ton Alliance, Seigneur.

 R/Voici nos vies, voici le cœur des hommes pour qu’advienne ton jour !

 -Le goût du pain et du vin évoque la simplicité de la vie. Aide-nous, Seigneur à  retrouver   dans nos vies le goût d’une sobriété heureuse. Et à retrouver dans nos eucharisties une vraie action de grâce, une authentique célébration.

R/Voici nos vies, voici le cœur des hommes pour qu’advienne ton jour !

leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *