Dimanche 18 juin Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Dimanche 18 juin Sacrement du Corps et du Sang du Christ

16 Juin, 2017
,
no comments

Quand Saint  Augustin dit à ceux qui communient «Devenez ce que vous recevez, recevez ce que vous êtes », il dit bien que nous devenons corps et sang de Jésus-Christ, c’est-à-dire à notre tour, vies offertes pour la naissance de l’humanité nouvelle.

Car effectivement, quand nous participons à l’Eucharistie, nous ne sommes pas seuls concernés : Jésus a bien dit qu’il donnait sa vie pour la multitude, et quand il se donne en nourriture, c’est bien aussi en vue de la multitude.

Et c’est bien  à la multitude que nous sommes envoyés.

«Oui, vraiment, il est grand le mystère de la foi ! »

Marie-Noëlle Thabut dans L’Intelligence des Ecritures.

 Textes du jour


Mot d’accueil :

Autrefois, dans le temps ancien et pas si longtemps, la fête de ce jour, le Corps et le Sang du Christ, s’appelait la Fête Dieu : fête de Dieu, fête pour Dieu, fêter Dieu, quel beau nom !

Le nom s’est perdu mais la fête est restée pour nous rappeler ce que parfois l’habitude et la routine nous font oublier : la grandeur d’un mystère que nous ne pouvons percevoir que dans la foi et la simplicité du don de Dieu : le pain et le vin.

Banale nourriture humaine devenue pour chacun d’entre nous force divine. Car si le don est gratuit, il nous engage : « Je me donne à toi », dit Dieu « Je me donne pour que ta vie ait un sens, qu’elle ne se termine pas dans l’abime de la mort, mais dans la joie, dans l’amour sans limites. Mais toi, tu donnes à chacun de tes frères, le pain, le vin, l’amour dont il a besoin pour vivre dans ce monde étroit et provisoire mais que je t’ai confié ».

Notre « amen », notre « oui, je suis d’accord, sera alors la fête de Dieu ! Bonne fête à vous tous !


Prière universelle

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons trop de sang versé qui donne la mort et non la vie. Nous te confions chaque corps mutilé.

R/ Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons des populations entières en proie au manque du pain, à la famine. Nous te confions chaque corps martyrisé.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

-Seigneur, il y a dans le monde où nous vivons des hommes et des femmes faisant vivre ton Eglise avec la force de ton eucharistie. Nous te confions leur fragilité et leur espérance.

R/Toi qui nous aimes, écoute-nous, Seigneur !

 

leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *